Nihon Sobudo Rengokai

Liège Daïgaku Sobukaï

Takeda Ryu Nakamura Ha

"Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas."

Lao Tseu, extrait de Tao Te King
Iaido

IAIDO

Iaïdo signifie "voie pour dégainer". Il s'agit de dégainer le sabre tout en tranchant son adversaire et être à nouveau prêt pour un nouvel affrontement. Cet art développe la capacité à faire face au danger avec un esprit calme et en alerte. Dégainer rapidement et couper avec précision sont les qualités à la base de cet art. Ces qualités sont mises à l'épreuve lors du batto shiaï, une épreuve caractéristique de l'école Takeda. Il est le garant du niveau technique le plus élevé qui distingue les experts de l'art du sabre de l'école Takeda. Lors de cet exercice, les adversaires sont face à face à une distance suffisante pour que leurs sabres ne soient pas en contact. Les arbitres apprécient alors la coupe la plus rapide et la plus précise. Ce n'est donc qu'une distance de quelques pas qui différencie la victoire ou la défaite par le score, de la vie ou la mort.

Le Iaïdo n'est qu'une partie de l'art du sabre Takeda Ryu, il est également constitué du kendo et du shuriken jutsu.

Kendo

KENDO

Le Kendo est littéralement la "voie du sabre". Il s'agit d'une forme d'escrime au sabre et pratiquée à l'aide de bokuto (sabre en bois) pour réaliser des kata ou à l'aide d'un fukuro shinaï (sabre en bambou enveloppé de cuir) dans le cas des shiaï. A l'inverse du Kendo moderne, le Kendo de l'école Takeda se pratique sans armure (bogu) et combine frappe, blocage et projections. En ce sens, il se rapproche très fort du réalisme du champs de bataille où tout pouvait être mis en oeuvre pour gagner le combat et donc ne pas périr.

Faire le bon choix au bon moment en s'appuyant sur la patience, sur la stratégie ainsi que sur le courage et la détermination sont les enseignements du Kendo dispensé par l'école Takeda.

Shuriken jutsu

SHURIKEN JUTSU

Le Shuriken jutsu est la discipline qui enseigne les techniques liées aux armes de jets. Au sein de l'école Takeda, ces armes sont des pointes en acier (bo shuriken), portées généralement à la ceinture au nombre de 5. Ces armes sont lancées vers l'adversaire pour le blesser ou le déconcentrer, ce qui permet de prendre l'avantage lors d'un combat au sabre. Pour cette raison, la distance de lancé ne dépasse pas quelques mètres. Le Shuriken jutsu est donc un composant de l'art du sabre de l'école Takeda.

La pratique dans un dojo se fait face à une cible en bois ou en paille et peut combiner l'usage du sabre. Les Shuriken sont lancés vers la cible en réalisant différents déplacements et en faisant suivre le lancé d'une coupe au sabre.